La teneur en huile du tournesol peut être optimisée en prenant en compte plusieurs éléments agronomiques et génétiques. L’indice foliaire et la structure foliaire sont les premières composantes pour assurer un rendement huilier optimum.

Un indice foliaire bien géré c’est l’assurance d’un rendement huilier maximum

Un indice foliaire intermédiaire permet une utilisation maximale des ressources sans gaspillage.

  • Indice foliaire trop faible < 2,5 : l’interception lumineuse est limitante. Le rendement n’est donc pas maximum.
  • Indice foliaire optimal compris entre 2,5 et 3 : l’indice foliaire optimal permet un rendement maximum. La transpiration est modérée et l’interception lumineuse est non limitante.
  • Indice foliaire trop élevé > 3 : la transpiration augmente. Les ressources en eau et en éléments minéraux sont donc gaspillées. Les risques de maladies, de verse et d’accélération de la sénescence foliaire sont augmentés.

La structure foliaire, facteur clé pour le rendement en grain et pour la teneur en huile

Dès le départ du remplissage des graines commence la sénescence des premiers étages foliaire, l’indice foliaire restant est plus important pour une structure «équilibrée» que pour une structure «sapin».

Images : Cf. TVal02D-Img02

Une structure foliaire « équilibrée » aide au gain d’huile de votre récolte si elle est bien gérée.

Rendement et teneur en huile dépendent de la durée de vie des feuilles

Plus la durée de vie des feuilles est grande, plus la teneur en huile est élevée.

La surface foliaire a un rôle essentiel puisqu’elle capte l’énergie lumineuse. Plus les feuilles fonctionnent longtemps, plus les quintaux et l’huile s’accumulent. Visez une surface foliaire modérée mais persistante.

Schémas : cf. TVal02D-Img03

Associer la lutte fongicide à la génétique pour plus de quintaux et d’huile à l’hectare

Associer des variétés peu sensibles à très peu sensibles au Phomopsis et un traitement fongicide pour gagner jusqu’à 5 qx/ha et 1,5 point d’huile en plus.

Schémas : cf. TVal02D-Img04

Le bore, ami de la performance

Le risque de carence est présent, surtout sur des sols légers, calcaires ou compactés. Une carence en bore peut diminuer la teneur en huile de 5 points. Un traitement bore est donc souvent nécessaire, apportez du bore au tournesol pour gagner plus de quintaux et plus d‘huile par hectare.

En général, les apports foliaires doivent être réalisés entre le stade 10 feuilles et le stade Limite Passage Tracteur (LPT) c’est-à-dire lorsque le tournesol fait 55 à 60 cm.

Schémas : cf. TVal02D-Img05

LG vous conseille aussi