Choisir la bonne variété c’est d’abord choisir celle qui est adaptée aux conditions pédoclimatiques de son bassin de production.

Prendre en compte les conditions pédoclimatiques

Les conditions pédoclimatiques de son bassin de production sont d’abord définies par les points suivants :

  • Rapidité de réchauffement et ressuyage des sols qui conditionnent les fenêtres de semis
  • Date d’apparition des stress hydriques et thermiques à floraison
  • Capital T° et ensoleillement en fin de cycle pour la maturité du grain

Sélectionner la bonne précocité

On raisonne les choix variétaux en fonction de la date semis ciblée et de la date à laquelle on veut récolter son maïs.

En maïs grain, afin de protéger au maximum la qualité sanitaire de sa collecte, il est capital de prévoir une date de récolte avant le 1er novembre. Choisir la bonne précocité de sa variété c’est garantir ses moissons avant cette date.

La précocité exprime la durée du cycle de développement de la plante de maïs, du semis à la récolte.

La durée du cycle est essentiellement déterminée par les besoins en chaleur de la plante, que l´on mesure par la somme des températures enregistrées chaque jour et que l’on exprime en degré-jour (dj).

La précocité d’une variété s’exprime sur 2 stades majeurs :

  • A la floraison Femelle (que l’on cherche précoce pour limiter les risques de stress)
  • A la récolte : pour trouver la bonne maturité du grain, sans trop tarder

Dans les mêmes conditions climatiques, un maïs précoce arrivera à maturité plus rapidement qu’un maïs tardif.

Maïs grain

Plus un maïs est précoce, plus son cycle est rapide et moins il a besoin de degré-jour (dj) pour arriver à la maturité récolte.

LG vous conseille aussi