Comment valoriser son engrais de ferme ? Pierre-Vincent PROTIN répond à toutes vos interrogations !

Fertilisation prairie
Interview : Pierre-Vincent PROTIN, Arvalis – Institut du végétal

Est-il possible d’apporter des engrais de ferme sur prairie ?

Tout à fait. Les fumiers, composts et lisiers produits sur l’exploitation constituent une source d’éléments fertilisants (N, P, K…) très intéressante pour les prairies, qu’il serait dommage de ne pas valoriser.

Fertilisation prairie

Peuvent-ils présenter des inconvénients ?

Non, à condition d’intervenir sur des prairies ressuyées et pour le fumier, de ne pas dépasser un apport de 40 T/ha. Il est aussi préférable de privilégier les fumiers vieillis ou compostés afin d’éviter de couvrir la végétation et de voir disparaître des plantes. Contrairement aux idées reçues, les fumiers ou lisiers n’acidifient pas les sols. Dans les parcelles où des lisiers sont apportés régulièrement, ils ont même l’effet inverse et augmentent le pH ! Seuls les engrais de ferme très riches en azote ammoniacal, comme le lisier de porc, sont susceptibles de faire baisser temporairement le pH.

Et vis-à-vis des animaux ?

Hormis les effluents de volailles (même compostés), toutes les déjections sont adaptées aux épandages sur prairie, du moment que l’on respecte un délai de trois semaines entre l’épandage et le pâturage. Les apports de lisiers et de fumiers n’ont pas non plus d’effet négatif sur l’appétence de l’herbe. Une pluie pourra cependant être utile pour « laver » les feuilles avant le pâturage, surtout en cas d’apport de lisier non dilué.

Quand peut-on épandre les engrais de ferme ?

À l’automne ou au printemps, mais avec des périodes plus favorables selon qu’il s’agit de fumier ou de lisier (voir tableau ci-dessous). Dans tous les cas, pour les quantités à apporter comme pour les périodes d’épandage, faire attention de bien respecter la réglementation en vigueur (directive nitrates, conditionnalité des aides).

Fertilisation prairie

Quelles quantités apporter ?

Pour les apports de fumiers, le calcul se fera d’abord en fonction des quantités de P et K contenues dans les engrais de ferme et des besoins de la prairie. Pour les lisiers, dont les teneurs en azote sont plus élevées et dont la libération de l’azote est très rapide, le calcul de la dose à apporter, sera comparable à celui d’un apport d’ammonitrate. Dans tous les cas, il conviendra de vérifier les quantités d’azote que l’engrais de ferme apporte et de les compléter par une fertilisation minérale seulement si besoin.

Fertilisation prairie
Pourcentage des fractions azotées dans différents engrais de ferme *

(*Source : brochure « Fertiliser avec les engrais des fermes », ITCF, IE, ITAVI, ITP, 2001).

Les fractions minérale et minéralisable à court terme peuvent être utilisées dans l’année par la prairie.

LG vous conseille aussi