Téléchargements

Adapter la densité de semis est essentiel pour optimiser son rendement. Voici ici un petit rappel technique des densités de semis pratiquées pour chaque espèce.

Raisonner sa densité de semis

La date de semis se décide en fonction de la variété choisie. Par contre la densité de semis ne dépend pas directement de la variété mais sera à moduler en fonction :

  • De la région

Selon les conditions climatiques de la zone, les risques ne sont pas les mêmes. Une région froide à risque de gel accroît les pertes de plantes pendant l’hiver, la densité sera plus élevée. Au contraire une région à fort risque verse recommandera des densités de semis plus faibles.

  • De la date d’implantation

Il est conseillé de pratiquer des densités plus faibles sur les semis précoces pour éviter les excès de tallage et des densités plus élevées sur les semis tardifs pour compenser les tallages réduits et les pertes de plantes. Il est recommandé d’augmenter la densité de semis de +1% par jour après la période de semis optimale de la région.

  • Du type de sol

Augmenter la densité pour les sols caillouteux, séchants ou hydromorphes qui limitent le tallage et accentuent les risques de pertes.

  • De la préparation du sol (finesse du lit de semences) et des conditions de semis

En règle générale, une densité légèrement inférieure à l’optimal génèrera peu de pertes de rendement car les composantes de rendement peuvent compenser ce manque, alors qu’une densité trop élevée augmente le coût des semences, le risque de verse et la pression maladies. L’objectif de plantes par m2 en sortie hiver doit cependant tenir compte d’un taux de pertes de 15 à 30% selon les situations (en moyenne 15% à la levée et 10 à 20% pendant l’hiver).

Enfin, connaître la faculté germinative (FG) d’un lot de semences est indispensable pour établir avec précision la densité de grains à semer par m2. Ce critère est très élevé pour les semences certifiées. Les préconisations de densité de semis sont établies pour un niveau de faculté germinative de 95%.

Par région et par espèce, retrouvez les densités à semer (en grains/m2) :

Pour traduire cette densité de semis en kg/ha, appliquez la formule suivante :

Densité en grains/m2 x PMG / 100 = quantité en kg/ha

ou téléchargez nos tableaux de conversion.

Dans tous les cas, les informations données ici ne sont qu’indicatives et ne remplacent pas les conseils de vos experts locaux : n’hésitez pas à vous rapprocher des conseillers de votre région (Arvalis, chambre d’agriculture…) ou de votre distributeur.

LG vous conseille aussi