Chaque année, près de 900 000 tonnes de protéagineux sont produites en France. Découvrez comment est utilisée cette production.

Cliquez ici pour lire la 1ère partie de ce dossier.

 La qualité physique

Les critères de qualité physique sont les éléments de base dans les transactions commerciales et permettent de définir si les lots collectés sont « aux normes ».

Des seuils minimum sont déterminés pour chaque critère :

  • Le taux d’humidité, objectif 15% pour la conservation des grains
  • Les impuretés
  • Le nombre de grains germés, grains cassés ou splités, grains bruchés ou endommagés par des insectes

A savoir : commencer à récolter dès que possible vers 16-17% d’humidité puis ventiler pour ramener à 14-15%. A partir de 15% d’humidité, les graines deviennent très fragiles et la récolte génère beaucoup de grains cassés.

  • Qualité des pois :

Qualité des pois

  • Qualité des féveroles

Qualité des féveroles

Par ailleurs, la teneur en protéines et le PS n’apparaissent pas dans les normes contractuelles mais sont des éléments importants de la qualité des lots.

  • La teneur en protéines

Elle reste une demande importante pour des raisons nutritionnelles. La moyenne des pois collectés en France en 2014 est à 22,4 % de protéines et celle des féveroles à 28,8 %.

  • Le poids spécifique (PS)

Le PS représente le poids d’un volume de grains (kg/hl), mesure importante pour gérer le stockage et le transport des lots.

Cliquez ici pour lire la dernière partie de ce dossier.

LG vous conseille aussi