Pourquoi la cotation variétale de résistance à la rouille peut-elle changer ?

La sélection pour la résistance aux maladies est complexe, parce que le monde du vivant est en perpétuelle évolution. Les sélectionneurs ont différentes stratégies.

Les sélectionneurs ont introduit depuis longtemps, dans la sélection des céréales, des critères de résistance aux maladies, et en particulier à la rouille. Le problème avec la rouille (rouille jaune, rouille brune) est que ses spores sont dotés d’une très grande aptitude à voyager avec le vent, y compris d’un continent à un autre avec les vents d’altitude. Ceci explique que de nouvelles races de rouille fassent régulièrement leurs apparitions.
Il existe deux types de résistance à la rouille.

Résistance « gène pour gène »

La plus fréquente est une résistance de « gène pour gène » ; avec ce type de résistance, la stratégie de sélection consiste à empiler dans le génome de la variété des gènes de résistance à chaque race de rouille. La génomique facilite grandement la construction de « pyramidage » de gènes de résistance.
La difficulté avec cette résistance est qu’elle peut être contournée par le champignon assez facilement. Ainsi une variété considérée comme tolérante à la rouille brune une année, peut devenir sensible en peu de temps (quelques années). C’est la raison pour laquelle l’évolution des résistances variétales est vérifiée chaque année : Arvalis – Institut du végétal réévalue si nécessaire les cotations des variétés dans les essais de post-inscription.

Avec les résistances « gène pour gène », le développement d’une race est fortement amplifié par la présence d’une variété sensible cultivée à grande échelle dans une région. Inversement, l’abandon de la variété conduira à l’extinction de la race de rouille s’il n’existe pas d’autre variété relais.

La résistance horizontale, plus solide

Afin d’éviter le contournement des résistances par le champignon, les sélectionneurs cherchent à introduire un autre type de résistance génétique, la résistance « quantitative » ou « horizontale ». Ce type de résistance permet à la variété de résister à plusieurs races de rouilles en même temps, il est plus robuste. Attention, avec ce type de résistance, on peut parfois observer des symptômes au champ, mais ces symptômes n’évoluent pas et régressent dans le temps. A l’inverse d’une variété sensible, pour laquelle les premiers symptômes sont l’annonce d’une attaque généralisée dans les jours qui suivent.

Retrouvez toutes les informations sur les variétés du marché dans notre Guide des Semences.

LG vous conseille aussi