On préfèrera des variétés précoces, à gros grain.

  • Précoces pour échapper aux stress hydriques de fin de cycle
  • A gros grain car les variétés qui mettent en place trop de grains/m² récoltés peuvent se montrer moins performantes en situation d'échaudage

Enfin, un bon tallage permettra d’assurer le nombre d’épis/m² en cas de sécheresse de fin d’hiver.

Quelques exemples de variétés de blé LG bien adaptées :

CEZANNE, très précoce à gros grain, la référence en tolérance au stress hydrique.

ARMADA, précoce à gros grain et bonne capacité de tallage, potentiel élevé dans toutes les situations.

A noter : l’avancement des dates de semis est souvent pratiqué pour échapper aux stress de remplissage. C'est une stratégie gagnante, en moyenne. Cependant, l’inconvénient de certaines variétés très précoces est de ne pas être adaptées aux premières dates de semis, car elles peuvent être exposées aux gels d’épis. Il vaut mieux se renseigner au préalable : semer un blé précoce alternatif début octobre peut être une pratique risquée.

Pour en savoir plus, voir notre conseil « Dates de semis des céréales d’hiver » et retrouvez toutes les informations sur les variétés du marché dans notre Guide des Semences.

LG vous conseille aussi