L’Orobanche est une plante parasitaire qui se développe au détriment du tournesol. Des solutions existent pour lutter et protéger la plante tout au long du cycle.

Orobanche, une maladie récente en France

Le développement de l’Orobanche est favorisé par un climat chaud et sec. C’est un parasite qui se fixe sur les racines du tournesol dont il prélève les éléments nécessaires à sa croissance. La contamination a lieu dans le sol à partir des graines d’Orobanche conservées pendant l’hiver.

Présente notamment en Espagne et en Turquie depuis plusieurs années, l’Orobanche est apparue en France récemment.

Orobanche sur tournesol
Présence d’Orobanches en France, base monitoring pluriannuel du CETIOM (de 2012 à 2014)

Reconnaitre les symptômes

Orobanche sur tournesol

Contenir la propagation pour limiter les pertes au rendement

L’impact de l’Orobanche sur la culture n’est pas à négliger pour deux raisons :

  • Nuisibilité importante de 30 à 90 % du rendement
  • Capacité de dissémination très forte

Une fois la présence de l’Orobanche confirmée dans la parcelle, il faut respecter certaines pratiques afin de limiter les dégâts :

  • Arracher les inflorescences avant maturité d’Orobanche et les mettre dans un sac plastique avant de les sortir du champ pour les détruire
  • Récolter en dernier les parcelles infectées
  • Après la récolte, éviter le broyage des cannes et les enfouir dans les 1ers centimètres pour limiter la dissémination
  • Nettoyer le matériel après usage et notamment les pneus des véhicules
  • Nettoyer ses bottes en sortant d’une parcelle contaminée

Les bonnes pratiques pour lutter contre l’Orobanche

Certaines techniques favorisent l’installation de l’Orobanche. Ainsi, nous vous conseillons de :

  • Ne pas choisir une rotation courte sinon cela permet aux graines de l’Orobanche de subsister d’une culture hôte à l’autre
  • Ne pas semer trop tôt car cela facilite l’invasion de l’Orobanche
  • Éviter la carence en phosphore car cela favorise son installation

La recherche génétique, un moyen de lutte contre ce parasite complexe et évolutif

L’Orobanche possède à la fois :

  • Une variabilité génétique importante : déjà 8 races répertoriées : de A à H
  • Une forte capacité d’évolution : 3 nouvelles races en 10 ans

La recherche créée des variétés résistantes à ces différentes races :

Orobanche sur tournesol

La majorité des hybrides de tournesol LG possède la résistance aux principales races d’Orobanche présentes sur le territoire européen. Pour cela, la recherche travaille sur l’identification de nouvelles races et sur le marquage des gènes de résistance.

Associer la résistance variétale et le système Clearfield® pour une protection optimale

Le traitement Pulsar® 40 protège l’hybride en début de cycle. En complément, la résistance variétale à l’Orobanche sécurise le tournesol jusqu’à maturité.

Orobanche sur tournesol
Contrôle de l’Orobanche sur tout le cycle

Avec Pulsar® 40, le sol paraît propre, pourtant des nodosités subsistent et donnent naissance à de nouvelles inflorescences.

Orobanche sur tournesol

Pour plus de précisions ; consultez également notre dossier « Lutter contre l’Orobanche et les adventices les plus résistants ».

LG vous conseille aussi