Choisir la bonne variété c’est d’abord choisir celle qui est adaptée aux conditions climatiques de sa région. On raisonne ce choix en fonction de la date à laquelle on va semer ou en fonction de la date à laquelle on veut récolter.

Qu’est-ce que la précocité ?

La précocité exprime la durée de développement de la plante de maïs, du semis à la récolte. Plus un maïs est précoce, plus son cycle est rapide et moins il a besoin de degré-jour (dj) pour arriver à la maturité récolte.

La durée du cycle est essentiellement déterminée par les besoins en chaleur de la plante, que l´on mesure par la somme des températures enregistrées chaque jour entre le semis et la récolte, et que l’on exprime en degré-jour (dj).

Cycle maïs fourrage

Dans les mêmes conditions climatiques, un maïs précoce arrivera à maturité plus rapidement qu’un maïs tardif.

Maïs fourrage
Rappel : Pour avoir la somme de température, la base utilisée est la température efficace quotidienne 6°C : (T°C min + T°C max/2)-6. En dessous de 6°C le maïs ne pousse pas. La T°C maxi ne va pas au-delà de 30°C.

Que gagne-t-on à choisir la précocité adaptée à son contexte ?

  • La possibilité de semer tôt et également tard selon ses objectifs, par exemple pour des récoltes précoces
  • La possibilité de récolter à 32-35% MS quelles que soient les conditions climatiques de fin de cycle. Récolter au bon stade (32-35% MS) c’est assurer les qualités alimentaires par :
    • Une bonne conservation du silo
    • Une bonne ingestion par l’animal
    • Un maximum d’énergie disponible (avant 28% MS, les UF ne sont pas complètes)

Le maïs se développera dans des conditions pédoclimatiques qui lui conviennent le mieux, en évitant des stress à la levée ou à la floraison femelle.

A noter, le progrès génétique permet d’accroître la productivité par hectare sans choisir des variétés plus tardives.

Pourquoi prendre en compte la précocité à floraison ?

La précocité à floraison, ou date de floraison, se mesure généralement par le nombre de jours, après le 1er juin, où les soies sont sorties sur 50% des plantes. Le stade floraison du maïs est sensible pour la plante. Un stress hydrique peut entrainer une mauvaise fécondation et une diminution du nombre de grain/m² (jusqu’à 75%). Choisir une floraison suffisamment précoce permet de passer à travers les coups de chaud de la période estivale et donc de sécuriser le nombre de grains/m².

Consulter nos variétés de maïs fourrage

LG vous conseille aussi