Plusieurs maladies peuvent menacer le potentiel des orges. Comment les reconnaître ? Comment se développent-elles ? Comment les éviter ?

L'oïdium

Cette maladie est principalement présente au Nord et à l'Est de la France et se développe dès l’installation de la culture. Les symptômes sont visibles à partir du stade « épi 1 cm ». Les pluies empêchent la dissémination des spores en les « lavant » : elles sont entraînées au sol et deviennent inactives.

Le feutrage blanc est un symptôme facilement reconnaissable, que l’on observe d’abord à la base des tiges avant qu’il ne se développe à la surface des feuilles.

 
L'helminthosporiose

helmintho_orges1

Présente sur l'ensemble de la France, l’helminthosporiose provoque de sérieux dégâts pouvant atteindre 50 q/ha de nuisibilité. Elle est favorisée par des températures assez chaudes autour de 15°C. La pluie et le vent permettent la dissémination des spores des feuilles du bas vers celles du haut. Les orges d’hiver sont plus atteintes que les orges de printemps. Les semis précoces favorisent les attaques qui peuvent être visibles dès le stade 1 nœud.

Le type de symptômes en « réseau » est le plus fréquemment. Il présente la formation de nécroses en longueur, entourées de halos jaunes sur les 2 faces des feuilles. Des confusions sont possibles avec les tâches physiologiques, mais celles-ci sont localisées principalement sur les feuilles du haut.


La rhynchosporiose

La rhynchosporiose se retrouve partout en France, et peut engendrer des pertes de rendement de l’ordre de 30%. Elle se développe par temps frais et humide, favorisée par des précipitations fréquentes. Les symptômes sont nombreux sur les feuilles du bas et la concentration diminue vers le haut de la plante.

Cette maladie apparaît souvent en foyers. Les symptômes sont sous forme de tâches au centre blanchâtre délimitées par un contour brun foncé. Il n'y a peu de confusions possibles avec d’autres maladies.

Rhynchosporiose maladie de l'orge

La rouille naine


ROUILLE_NAINE  

La rouille naine sur orge est similaire à la rouille brune sur blé au niveau de son développement et des symptômes. Elle est favorisée par des températures moyennes et une bonne hygrométrie. La maladie apparaît généralement en fin de montaison.

Les symptômes sont facilement identifiables : des pustules brunes sont disposées aléatoirement sur les feuilles et laissent échapper une poudre, les spores sont véhiculées par le vent.



La ramulariose

Des températures élevées (20 à 28°C) et une hygrométrie importante (rosée) sont favorables au développement de la ramulariose.

Les symptômes apparaissent tardivement, au stade épiaison sur les derniers étages foliaires, sous forme de tâches dites « léopard ». La feuille atteinte présente sur ses 2 faces de petites lésions rectangulaires de couleur brune entourées d’une chlorose jaune. Ces symptômes sont souvent comparés à des « mini tâches d’helminthosporiose ». De plus, la ramulariose est souvent observée en association avec des grillures non parasitaires, avec lesquelles des confusions sont possibles. Mais les tâches physiologiques ne présentent généralement des symptômes que sur la face supérieure exposée à la lumière.

R.amulorise

Comment éviter l'apparition de ces maladies sur mes orges ?
>> La variété joue un rôle important dans la pression maladies. Le choix d'une variété peu sensible aux maladies comme LG CASTING ou LG GLOBETROTTER permet de limiter les fongicides.

Attention à ne pas associer la Jaunisse Nanisante de l'Orge (JNO) à une maladie. Une fois que les symptômes sont présents, il n'est plus possible d'intervenir.

Retrouvez toutes les informations maladies des variétés du marché dans notre Guide des Semences LG.

 

LG vous conseille aussi