Les producteurs de tournesol s'interrogent sur les méthodes à mettre en place au moment du semis pour protéger et maximiser le potentiel de la culture. Les nombreux essais mis en place par LG Semences sur l'ensemble des bassins de production permettent d'apporter des éléments à prendre en compte pour bien réussir l'implantation de son tournesol.

Contexte de l'expérimentation

Le semis est une composante importante de la réussite de la culture du tournesol. Il est d'usage de dire q'un semis réussi, c'est 50 % du rendement assuré.

LG Semences a mis en place ces 5 dernières années 12 lieux d'essais répartis sur l'ensemble de la zone culture du tournesol, pour identifier les facteurs propices à l'augmentation du rendement. Tous les leviers étudiés sont utilisables le jour du semis. L'impact de la vitesse, l'écartement inter-rang, la densité de semis, l'éat des éléments semeurs, l'effet de l'engrais Starter sont des leveirs qui ont été travaillés dans les Fermes LG Progrès.

Levée tournesol

Résultats d'essais 

La vitesse de semis

Beaucoup de variabilité existe sur la forme, la taille, la densité de la graine de tournesol. Cela peut provenir de la variété, du lot de production, de l’année de production. Le bon état du semoir (organes d’aspiration et de distribution) doit être vérifié avant chaque campagne de semis afin d’éviter les doubles et/ou les manques sur les disques de distribution et donc sur le rang. La préparation de la surface du sol, fine ou motteuse aura plus ou moins d’impact sur les vibrations du semoir qui seront amplifiées par la vitesse. Une vitesse élevée (8-10 km/h) implique en moyenne une perte de 1q/ha. Cela est surtout dû à l’augmentation du nombre de manques sur le rang : jusqu’à 5 000 plantes de moins par hectare.

Capture_fermes_lg_progres_semis_tournesol_1

L’usure des éléments semeurs :

Les disques ou socs ouvreurs sont les premières pièces de contact entre le semoir et le sillon, et leur usure peut avoir un impact négatif sur la répartition des plantes sur la ligne de semis. Le fond du sillon doit former un « V » afin que les graines soient coincées en fin de chute avant la fermeture du sillon et ainsi éviter les doublons. En moyenne, des disques ouvreurs neufs permettent un gain de 1 q/ha. Sur les semoirs à socs, le gain est plus important, de l’ordre de 2 à 3 q/ha.

Capture_fermes_lg_progres_semis_tournesol_2

L’écartement inter-rang :

Souvent pratiqué à 75 cm, il devient fréquent de trouver des semoirs réglés en écartement 60 cm ou 55 cm, notamment pour couvrir l’inter-rang plus tôt. Une diminution de ce dernier permet d’augmenter l’espace entre les plantes sur le rang, et ainsi d’obtenir une meilleure architecture de peuplement sur la parcelle. A densité égale, un écartement réduit ne permet pas d’augmenter significativement le rendement (+ 0,5 q/ha), cependant un écartement réduit couplé à l’augmentation de la densité de +10 000 gr/ha permet d’exploiter le potentiel rendement de la parcelle.

 La densité de semis :

Le tournesol répond très bien à la densité. Les essais montrent un gain de rendement significatif pour des densités de semis de 65 000 et 75 000 gr/ha selon le potentiel des parcelles et la précocité des variétés. Le potentiel optimum de rendement pour les zones Centre et Centre Ouest se situe vers 75 000 plantes semées, tandis que dans les zones Sud-Ouest, avec des variétés plus tardives le potentiel est atteint entre 65 000 et 70 000 plantes semées. La densité joue aussi un rôle sur l’aspect qualitatif de la récolte, car par effet de dilution la teneur en huile tend à augmenter avec la densité.

Capture_fermes_lg_progres_semis_tournesol_3

 La fertilisation starter :

La fertilisation starter permet un meilleur démarrage de la culture et un gain de précocité à floraison (- 2 jours) et à la récolte (- 0,5 % H2O). Les débuts de campagne froids sont plus démonstratifs avec de meilleures vigueurs de départ et des effets sur le rendement de l’ordre de + 1 q/ha. En semis plus tardif, l’expression visuelle sur le développement des plantes est moindre et l’impact sur le rendement est de l’ordre de + 0,5 q/ha. A noter un effet certain des starters sur la diminution de la période de sensibilité du tournesol aux dégâts d’oiseaux entre l’émergence et le stade B4-B6.

Capture_fermes_lg_progres_semis_tournesol_4

Conclusion : ce qu'il faut retenir

Capture_fermes_lg_progres_semis_tournesol_5

LG vous conseille aussi