L’enrubannage, pour plus de souplesse lors des récoltes

Méthode de conservation par voie humide, au même titre que l’ensilage, l’enrubannage permet de conserver la valeur alimentaire du fourrage. Cette technique permet de faire du stock lorsque le sol est encore trop froid pour permettre de faire du foin.

Généralement réalisé pendant le mois de mai peu avant l’épiaison, le fourrage est pressé 48 à 72 h après la fauche et après au moins 2 fanages. Le produit final se présente sous forme de brins longs. Il est donc l’intermédiaire entre l’ensilage et le foin. Le taux de matière sèche (MS) optimal doit être supérieur à 50% pour que les fermentations par les bactéries se réalisent correctement et que la conservation du fourrage enrubanné soit bonne.

Cette technique de récolte permet d’avoir une meilleure souplesse pour l’exploitation des fourrages, notamment dans la gestion des chantiers de récolte, l’organisation du travail ou lors de conditions climatiques difficiles.

Comme pour l’ensilage en silo, l’herbe à récolter doit impérativement être propre pour assurer une bonne conservation et éviter les risques de développement de micro-organismes nuisibles. On récolte donc une herbe dressée, sans boue, ni taupinières, ni apport de lisier depuis plusieurs mois.

La conservation de son fourrage

Utilisez un film de bonne qualité et de grande largeur. Entre un film de 50 cm de large et un autre de 75 cm, préférez celui de 75 cm. Le gain de temps est de 50 %, l’étanchéité ne sera que meilleure avec un recouvrement de 50 % supplémentaire et 1,5 fois moins de raccords, pour une même quantité de film.

Il est également conseillé de doubler les couches de film si le fourrage présente des brins perforants (luzerne notamment). En général, il est recommandé d’enrubanner avec 4 couches de plastique et 6 pour la luzerne.

Les clés de la réussite pour le stockage :

  • Organiser les chantiers pour réduire au maximum les manipulations
  • Manipuler le moins possible les balles, toujours avec des pinces adaptées, et idéalement juste après le chantier d’enrubannage
  • Stocker les balles verticalement sur leur face plane
  • Ne pas les stocker près d’une haie ou près de paille afin d’éviter la présence d’oiseaux et de rongeurs
  • Surveiller les perforations et déchirures (si besoin, réparer les balles avec un ruban adhésif spécial en polyéthylène)

LG vous conseille aussi