Orge

Comment interpréter les composantes de rendement des céréales ?

Comment interpréter les composantes de rendement des céréales ?
Estimer le potentiel d’une variété est difficile mais les composantes de rendement peuvent donner des indications.

Le rendement des céréales est élaboré à partir de 3 composantes :

  • Le nombre d'épis par m², qui s’apparente à la capacité de tallage ;
  • La fertilité d'épis, ou le nombre de grains par épis ;
  • Le Poids de Mille Grains (PMG) qui correspond à la taille du grain.
Chaque variété a un équilibre de ces composantes qui lui est propre. La connaissance des composantes variétales permettra d’affiner les terroirs qui lui seront propices. Voici quelques éléments pour y voir plus clair…

Les variétés avec un nombre de grains/m² élevé

LG_BTH_LGANDROID_Andrezel846
La combinaison d’un fort tallage avec une fertilité d’épis élevée conduit à des variétés productives dans des conditions favorables pour la production de céréales : absence de stress abiotique de fin de cycle.

 Les variétés avec un gros grain

Les variétés à tallage modéré et à gros grain ont un potentiel moindre. En revanche, elles seront adaptées aux situations difficiles de fin de cycle notamment en cas de sécheresses pendant le remplissageEn plus de leurs composantes de rendement, leur précocité à maturité sera appréciée. Certaines variétés sont bien adaptées à ces situations comme ARMADA, ADVISOR et ALTAMIRA en blé ou RAFAELA et LG ZEBRA en orge.

Lire égalementSécheresse au remplissage, quelles conséquences sur le PMG ?

 La capacité de compensation n’est pas à négliger

En observant la variété sur plusieurs années et terroirs, il est possible de constater une augmentation de la fertilité d’épi ou du PMG face à un défaut de tallage. Les variétés qui ont cette capacité de compensation ont un réel avantage, puisqu’elles sauront mieux contourner certains facteurs limitants. Par exemple, APACHE est connue pour avoir un tallage très élevé et de petits épis. Mais en situation de densité très réduite et de manque d’épis, elle sera capable de compenser par une fertilité d’épis élevée.

Attention : cette approche sur les composantes de rendement est intéressante, mais les contre-exemples existent. Les conseils basés sur des résultats de rendement régionaux de plusieurs années restent les plus pertinents.

Lire égalementRetrouvez ces composantes dans le guide des semences LG

Conseils culture

Lutter contre les ravageurs aux stades jeunes c’est protéger son rendement

Lutter contre les ravageurs aux stades jeunes c’est protéger son rendement

Comment bien choisir sa variété de tournesol ?

Comment bien choisir sa variété de tournesol ?

Récolte maïs fourrage : définir le bon stade pour se lancer !

Récolte maïs fourrage : définir le bon stade pour se lancer !