En réponse aux questions des éleveurs sur le besoin de concentration de la ration par les fourrages produits sur l’exploitation, LG a mis en place, sur le Nord-Ouest France, un réseau de 8 parcelles d’expérimentation afin de tester le comportement agronomique et énergétique des maïs en situation ensilage coupe haute.

Quel rendement agronomique ?

Les maïs ont été récoltés dans de très bons états sanitaires avec des tiges puissantes, des feuillages encore verts et des épis globalement très bien fécondées. La suppression de 35 cm de bas de tige entraine systématiquement une réduction du tonnage récolté. L’effet potentiel de la parcelle se révèle être un facteur de variation de cette perte de récolte. Cette dernière avoisine 1,5 tMS/ha avec une augmentation de 1,5 % MS.

On peut retenir que 10 cm de tige laissés au sol = - 0,5 tMS/ha et + 0,5 % MS

Rendement matière sèche maïs fourrage coupe haute

En contrepartie de la perte de rendement, la concentration épi sur plante améliore les principaux indicateurs de la valeur alimentaire.

 Quelle valorisation alimentaire ? 

Sur les 8 expérimentations, on observe : 

  • Un gain moyen en amidon de plus de 8 g/kgMS
  • Un bonus de 1,9 g/kgMS de MAT 
  • Une évolution positive du Dinag (+ 1,04 %) et de la dMO (+ 0,79 %)

La ration de base maïs bénéficie d’un avantage en unité encombrement lait de 0,03 UEL et d’énergie de + 0,02 UFL.

Dans le cadre d’une ration à base de 14 kg de matière sèche maïs, la production laitière permise supplémentaire est de 0,63 litre de lait / vache / jour.

MS maïs haute coupe

Faut-il adopter le maïs fourrage en coupe haute ?


L’inconvénient technique majeur réside dans l’enfouissement des bas de tiges qui, pour plus de facilité, nécessitera un broyage mais permettra la restitution de matière organique au sol.

La réduction de production de fourrage est certes conséquente (non adaptée à un contexte difficile pour le stock fourrager), mais la concentration du produit de l‘ensilage améliore l’efficience de la ration de base et permet soit une meilleure valorisation des fourragères produites sur l’exploitation soit une réduction de concentré de production.

Difficile donc de répondre à cette question tant les situations sont différentes. Selon les systèmes d’exploitation et les productions fourragères mises ou à mettre en place, chaque éleveur doit réfléchir à son système d’alimentation et à l’intérêt technique et/ou financier de cette pratique.

Tableau comparatif mode récolte maïs

>> Réagissez et partagez vos remarques et vos expériences
avec l'équipe LG en cliquant ici.

LG vous conseille aussi