Fourragères

Quelles espèces selon les usages ?

Quelles espèces selon les usages ?

L’utilisation est l’un des critères les plus importants dans le choix des espèces prairiales. Il convient donc de définir, en premier lieu, les objectifs d’utilisation : pâturage, affouragement, ensilage, foin, mixte… avant de choisir sa culture.

Le pâturage

Fenaison
L'adaptation à la pâture des différentes graminées fourragères est fortement liée à la montée à épi. Il faut donc tenir compte de leur souplesse d'exploitation pour le 1er cycle, de leur alternativité et de leur remontaison pour les pousses suivantes.
  • Les espèces adaptées sont :
    • Le RGA,
    • Le trèfle blanc associé à une graminée,
    • Le RGI non alternatif,
    • Le RGH type anglais,
    • La fétuque des prés,
    • Le dactyle (cycle 3 semaines maxi),
    • Le festulolium typé RGA.
  • Les espèces assez bien adaptées sont :
    • Les ray-grass d’Italie et hybrides types Italiens en deuxième année.
  • Les espèces demandant des précautions sont :
    • La luzerne (météorisation),
    • Le trèfle violet (météorisation),
    • Le brome (sensible au piétinement),
    • La fétuque élevée (appétence sur les anciennes variétés).

L’affouragement

Fenaison
  • Les espèces très bien adaptées sont :
    • Le brome,
    • La luzerne,
    • Les RGI et RGH,
    • Le festulolium typé RGI,
    • Le trèfle violet,
    • Le dactyle,
    • La fétuque élevée.

Les RGA tardifs se prêtent moins à la fauche, mais avec le matériel actuel, l’affouragement peut être réalisé sans trop de problèmes.

L’ensilage

Fenaison

Une règle de base : les plantes doivent être suffisamment riches en sucre pour être récoltées, le stade optimal de récolte doit être une priorité. Pour un fourrage à 35 % de MS, le pH du silo doit être de 4 à 4,2 maximum.

  • Les espèces adaptées sont :
    • Toutes les espèces de graminées.

Attention tout de même avec le RGA tardif, qui se prête un peu moins à la fauche.

  • Les espèces qui demandent des précautions sont :
    • La luzerne et le trèfle violet pour des problèmes de conservation, car ce sont des plantes pauvres en sucre.

Le foin

Fenaison
  • Les espèces très bien adaptées sont :
    • La fléole,
    • Le brome,
    • Le dactyle,
    • Les RGI et RGH,
    • Le festulolium,
    • Les repousses de luzerne,
    • La fétuque élevée.
  • Les espèces demandant des précautions sont :
    • Le trèfle violet (perte de feuilles),
    • Le RGA : plus difficile à sécher et port de la plante peu adapté, surtout pour les tardifs.

Conseils culture

Lutter contre les ravageurs aux stades jeunes c’est protéger son rendement

Lutter contre les ravageurs aux stades jeunes c’est protéger son rendement

Comment bien choisir sa variété de tournesol ?

Comment bien choisir sa variété de tournesol ?

Récolte maïs fourrage : définir le bon stade pour se lancer !

Récolte maïs fourrage : définir le bon stade pour se lancer !