La résistance variétale est la solution pour cultiver les sols contaminés par les mosaïques. En blé et en orge, le choix variétal existe.

Comment reconnaître les mosaïques ?

Les mosaïques sont des virus qui contaminent les racines des céréales à l’automne. Les symptômes sont visibles en février-mars :

  • les plantes s’affaissent à cause d’un système racinaire attaqué, toutes les composantes de rendement sont réduites,
  • les pointes des vieilles feuilles jaunissent et les gaines tendent à rougir.

Les mosaïques sont inféodées au sol. Lorsque vous découvrez les symptômes dans une parcelle, elle sera toujours contaminée. En revanche, les conditions climatiques laisseront plus ou moins exprimer les symptômes.

Les semis de printemps sont épargnés par la mosaïque, le virus est présent mais la croissance de développement de la plante est plus rapide, aucun symptôme ne sera visible. Un semis d’automne tardif permet aussi de limiter le développement du virus mais la méthode la plus efficace reste la résistance variétale.

Parcelle d'orge contaminée par la mosaïque
Parcelle d'orge contaminée par la mosaïque

Plusieurs explications sont possibles pour les jaunissements d'une parcelle >> pourquoi mes parcelles sont jaunes ?

Des variétés résistantes mosaïques sont disponibles en blé tendre

Les variétés de blé tendre sont données résistantes ou sensibles aux complexes mosaïques, à l'inverse d'une tolérance qui montre un gradient de sensibilité. On parle de complexes mosaïques puisque deux virus peuvent attaquer le blé : le virus de la Mosaïque des Céréales (VRM), qui touche davantage le blé, et le virus de la Mosaïque des Stries en Fuseau du Blé (VFSB).

ASCOTT en précoce, ALIXAN en ½ précoce ou LG AUDACE en ½ tardif sont des variétés résistantes aux complexes mosaïques.

Choisir la résistance mosaïques Y2 pour les orges d’hiver

Les orges d’hiver sont concernées par plusieurs virus. Le Virus de la Mosaïque Modérée de l’Orge (VMMO) est peu virulent et toutes les variétés cultivées en France sont tolérantes. Le Virus de la Mosaïque Jaune de l’Orge (VMJO) plus connu sous l’acronyme BYMV (Barley Yellow Mosaïc Virus) est présent en France sous deux pathotypes. Le pathotype 1 est le plus répandu en France et la majorité des variétés sont résistantes. Il existe un second pathotype, BYMV-2 (noté Y2), présent en France depuis de nombreuses années mais dont l’extension est limitée. Ce virus est très présent dans les sols argilo-calcaires de la moitié nord de la France. Peu de variétés sont résistantes à ce pathotype, elles sont dites résistantes Y2. Parmi elles, nous pouvons noter LG ZENIKA.

 

Qu'en est-il des mosaïques sur les autres céréales ?

Le blé dur est sensible aux virus de la mosaïque des stries en fuseau du blé. Il n’existe aucune variété résistante, elles peuvent seulement être tolérantes. Avec une note supérieur à 6, la variété peut être semée dans les parcelles infectées.

Les triticales et seigles ne sont concernés que par le virus de la mosaïque des céréales (VMC). Le virus a très peu d’impact sur le développement des plantes et les pertes de rendement constatées sont très faibles. Aujourd’hui, aucune variété n’est résistante.

LG vous conseille aussi