Pour réussir vos semis de maïs et tournesol, prêtez une attention particulière à la préparation du sol. Effectivement, l’état de votre sol au moment du semis aura un impact sur l’implantation des plantes et donc votre rendement final.

Quels sont les bénéfices d’un bon lit de semences ?

Une structure de sol de qualité au niveau du lit de semences est déterminante pour la réussite de vos cultures : en assurant un bon contact entre la terre et la graine, vous favoriserez :

  • Une émergence rapide et uniforme des plantes
  • Un développement rapide des racines permet une meilleure alimentation hydrique et minérale et une plus grande résistance à la verse

Une zone compactée ou lissée, c’est 5 q/ha de pertes au minimum !

 
Créez une structure favorable à la levée  

Pour germer, la graine a besoin d’eau, d’oxygène et de chaleur. Le transfert de l’eau par le sol se fait d’autant mieux que la terre est fine au contact de la graine. Il faut donc créer un lit de semences constitué de terre fine sur 4 à 5 cm d’épaisseur et avoir en surface des petites mottes pour lutter contre la battance des sols fragiles tels que les limons.

  • La battance est toujours défavorable à l’aération, à l'infiltration de l'eau et au réchauffement du sol et donc à la levée de la plante. Cet accident structural est aggravé par l’émiettement excessif du sol : les pertes à la levée peuvent être importantes.
  • A l’opposé, trop de grosses mottes de plus de 5 cm à la surface du sol sont également préjudiciables par leur effet obstacle.

La vitesse de levée des plantes et la croissance racinaire sont très dépendantes de la température du sol. Un sol sain et bien structuré se réchauffe vite car l’air circule bien. Des mesures agronomiques accélèrent l’évacuation des eaux excédentaires et améliorent la porosité du sol :

  • Le drainage
  • L’ameublissement profond
  • Le chaulage des terres acides
  • L’entretien en matières organiques
  • Les soins apportés à la préparation du sol

Elles garantissent l’implantation de la culture.

Evitez le tassement du sol

Pour éviter le tassement, vous pouvez limiter le nombre de passages d’outils ou utiliser des roues cages ou jumelées en cas de sols très humides. Afin de restreindre la formation de semelle, privilégiez les outils à dents. Le tassement du sol empêche l’exploration des racines et détériore le développement de la plante.

En maïs et tournesol on repère ainsi très facilement les zones de tassement au développement de la plante.

  Passage_d_outil

Conseils pour décider de la préparation d’une parcelle non semée, Source Terres inovia

LG vous conseille aussi