Nutrition animale

Le pâturage de la betterave fourragère, idéal pour les ruminants

Le pâturage de la betterave fourragère, idéal pour les ruminants
La culture de la betterave fourragère, un "alicament" frais et tolérant à la sécheresse, est à adopter pour l'alimentation de votre troupeau !
Les vertus de la betterave fourragère ne sont plus à démontrer. Son appétence, la plus-value sur les taux du lait, la qualité des produits finis et la santé des animaux sont des arguments unanimement évoqués par les éleveurs. Mais la raréfaction du matériel de récolte est souvent un frein à la mise en place de parcelles de betteraves fourragères. Le pâturage permet de briser ce dernier verrou, qui est parfaitement en phase avec les attentes actuelles des éleveurs que voici :
  • Cultiver des espèces tolérantes à la sécheresse ;

  • Disposer d’un fourrage frais durant l’été et l’automne ;

  • Améliorer la qualité du lait ou de la viande ;

  • Diminuer les charges de mécanisation et ainsi le coût de la ration ;

  • Sécuriser le système fourrager et améliorer sa rentabilité.

Le pâturage de la betterave fourragère, une technique simple à mettre en oeuvre

Pour profiter de cette espèce aux multiples vertus, le pâturage est une solution transposable presque partout en France. Il suffit de disposer d’une parcelle portante proche des bâtiments et de gérer une surface au sol d’environ 3m²/vache/jour en déplaçant quotidiennement un fil de clôture.

Le pâturage des betteraves fourragères permet de nourrir ses ruminants avec un fourrage hautement qualitatif, riche en énergie et de manière très économique. Rappelons que la culture permet de produire environ 20 000 UFL/ha et que la récolte mécanisée représente souvent la charge la plus importante.

Betterave fourragère RIALTO

Qu’il s’agisse de vaches laitières ou allaitantes, voire de brebis, cette méthode de distribution fonctionne parfaitement bien. Les vaches arrachent les betteraves fourragères par les feuilles et consomment l’intégralité des plantes, alors que les brebis vont plutôt consommer les racines sur place (il faut dans ce cas accepter environ 15 % de perte). Dans tous les cas, il n’y a aucun risque de butyrique, car la betterave est un fourrage frais et non conservé.

RIALTO, la betterave fourragère LG préférée au pâturage

Inscrite en 2008, RIALTO est une variété moyennement riche en MS (15,5 % en moyenne) ce qui garantit une consommation facile par votre élevage, du fait de la racine hors terre à 50 % et de sa chair plus tendre que les variétés riches.

Les variétés à pâturer sont souvent très anciennes (années 70 ou 80), mais ces types très fourragers ont un rendement plus faible et les racines sont très irrégulières. Cela augmente la perte et ne facilite pas les opérations culturales comme le désherbage, le binage ou encore la récolte mécanisée qui est tout à fait possible avec RIALTO.

RIALTO est également une variété tolérante au rhizoctone brun, qui est de plus en plus fréquent dans les parcelles de maïs. Elle est donc parfaitement adaptée aux zones ou le maïs est cultivé. Ses feuilles, particulièrement saines, favorisent l’appétence par les animaux et contribuent à améliorer le rendement par une activité photosynthétique supérieure à des variétés plus sensibles.

Découvrez LG RIALTO

Et parce que ce sont les éleveurs qui en parlent le mieux, découvrez le témoignage vidéo de Joël :

Conseils culture

Lutter contre les ravageurs aux stades jeunes c’est protéger son rendement

Lutter contre les ravageurs aux stades jeunes c’est protéger son rendement

Comment bien choisir sa variété de tournesol ?

Comment bien choisir sa variété de tournesol ?

Récolte maïs fourrage : définir le bon stade pour se lancer !

Récolte maïs fourrage : définir le bon stade pour se lancer !