La protection de la culture contre les maladies durant tout le cycle permet d’assurer un rendement optimisé. En début de cycle, il s’agira d’anticiper tout risque de contamination du mildiou.

Mildiou, une maladie de quarantaine

La nuisibilité de cette maladie est proportionnelle au taux de plantes touchées lors d’une attaque précoce. En effet, il n’y a pas de compensation par le peuplement.

Les méthodes de lutte contre le Mildiou sont peu nombreuses. Le choix de variétés résistantes, l’allongement de la rotation et la lutte fongique sur les semences vous permettront d’en limiter l’impact.

Divers symptômes apparaissent avant le stade 2-4 feuilles, apprenez à les reconnaitre :

Mildiou tournesol

Mildiou, une maladie en constante évolution

De nouvelles races de Mildiou sont apparues ces dernières années. La race 714 progresse géographiquement depuis 2008 du fait de sa résistance au métalaxyl (fongique de protection des semences).

C’est pourquoi des hybrides résistants ont été créés pour une meilleure sécurité au champ. La majorité des hybrides créés par LG possède au minimum 2 gènes majeurs de résistance aux principales races de Mildiou en France. Ces hybrides sont créés grâce à 5 laboratoires et 3 serres dont les axes de recherche portent à la fois sur les différentes races de Mildiou et les gènes de résistance.

Mildiou tournesol

LG vous conseille aussi