Protection

Comment améliorer la tolérance du tournesol à la sécheresse ?

Comment améliorer la tolérance du tournesol à la sécheresse ?
Aujourd’hui, plus de 80 % des surfaces de tournesol sont installées en situation à fort risque de stress hydrique. Dans un contexte global de réchauffement climatique, l’amélioration de la résistance et des caractéristiques agronomiques du tournesol en conditions de sécheresse représente un enjeu majeur pour la filière.

Un contexte agronomique difficile pour le tournesol

La sensibilité aux stress thermiques et hydriques altère le maintien de la masse foliaire et la fécondation des capitules, éléments essentiels pour un remplissage convenable des graines. Le rendement de la culture est fonction du maintien de l’appareil végétatif dans le temps. Chaque année, les niveaux de pertes de rendement estimés, liés au stress hydrique, peuvent atteindre 70 %.
Photo_tournesol_tolerance_stress_hydrique
Dans les principales zones de production du tournesol, la période de sécheresse peut s’étaler sur toute la moitié du cycle de culture (de la floraison ou la fin floraison à la maturation).

La feuille : le cœur de la réussite en tournesol

Les besoins du tournesol en eau sont estimés à 480/500 mm sur un cycle. Toutefois, le potentiel de rendement de ce dernier peut s’exprimer dès 75 % de la capacité hydrique obtenue : on dit alors que le tournesol est résistant au sec. Pour obtenir le meilleur rendement possible, dans les 30 jours qui suivent la floraison, les tournesols ne doivent pas perdre plus de 25 % de leur masse foliaire.
Graph_rendement_et_teneur_en_huile_tournesol
Un indice foliaire modéré permet un rendement maximal en situation de stress hydrique ! Entre 2.5 et 3, il assure une utilisation optimale des ressources sans gaspillage.
INDICE FOLIAIRE TROP FAIBLE
< 2.5


L'interception lumineuse est limitante.
Le rendement n'est donc pas maximal.

INDICE FOLIAIRE OPTIMAL
entre 2.5 et 3



L'indice foliaire optimal permet un rendement maximal.
La transpiration est modérée et l'interception lumineuse est non limitante.

INDICE FOLIAIRE TROP ÉLEVÉ
> 3


La transpiration augmente.
Les ressources en eau et en éléments minéraux sont donc gaspillées.
Les risques de maladies, de verse et d'accélération de la sénescence* foliaire sont augmentés.

*Sénescence : diminution du métabolisme cellulaire jusqu’au dessèchement.
Lire égalementComment bien choisir sa variété de tournesol ?

Tournesol : un progrès génétique constant

Le tournesol rentabilise extrêmement bien l’eau d’irrigation, même en quantités limitées. Il faut toutefois anticiper son adaptation à la sécheresse. Pour cela, la filière dispose d’un progrès génétique constant à hauteur de + 0,5 q/an. En France, depuis plus de 5 ans, à travers des méthodes diverses comme des mesures photographiques, des drones, des mesures visuelles et des images satellites, LG identifie les variétés les plus tolérantes au stress hydrique par estimation de l’évolution des masses foliaires et de la fécondation du capitule.

Les variétés identifiées « Tolérance stress hydrique » sont les plus performantes en maintien de masse foliaire et capacité de fécondation en stress postfloraison, elles apportent une sécurité supplémentaire pour l’expression du rendement.

Découvrez nos variétés tolérantes au stress hydrique

Conseils culture

Lutter contre les ravageurs aux stades jeunes c’est protéger son rendement

Lutter contre les ravageurs aux stades jeunes c’est protéger son rendement

Comment bien choisir sa variété de tournesol ?

Comment bien choisir sa variété de tournesol ?

Récolte maïs fourrage : définir le bon stade pour se lancer !

Récolte maïs fourrage : définir le bon stade pour se lancer !