Afin de mener à bien sa culture, il est important d’identifier toutes maladies s’attaquant à celle-ci pour être en mesure de réagir. Tour d’horizons des maladies des protéagineux.

Les maladies aériennes

L'aphanomycès : maladie « racinaire », ennemi n°1 du pois

Aphanomycès est un champignon qui se conserve dans le sol pendant plus de 20 ans et s’attaque aux racines des pois. Les plantes jaunissent et leur développement est stoppé. La majeure partie des plantes atteintes meurt avant de produire des gousses.

Dans les parcelles infestées par l’aphanomycès, les différences de pertes de rendement moyennes sont de 26 q/ha entre un pois de printemps (sensible) et un pois d’hiver (peu affecté par cette maladie).

Aphanomyces sur racines

Aucun moyen de lutte n’existe aujourd’hui. Pour gérer cette maladie, un seul moyen s’offre à vous : réalisez un test pour connaître le niveau d’infestation de la parcelle (Potentiel Infectieux PI), afin de prendre la bonne décision :

  • Eviter de cultiver des protéagineux sur les parcelles fortement infestées (PI > 2.5)
  • Choisir d’implanter des protéagineux résistants comme un pois d’hiver ou une féverole sur les parcelles moyennement touchées (PI entre 1 et 2.5)
  • Choisir des parcelles non contaminées pour cultiver du pois de printemps (PI < 1), semer sur des sols bien ressuyés (retarder le date de semis)

Cliquez ici pour lire la suite de notre dossier.

Retrouvez toutes les informations sur les variétés du marché dans notre Guide des Semences.

LG vous conseille aussi