Tour d’horizons des maladies aériennes des protéagineux.

Cliquez ici pour lire la partie précédente de notre dossier.

La rouille

Très préjudiciable pour les féveroles, elle est surtout présente en zones continentales comme la Champagne crayeuse. Elle se manifeste par des tâches brunes foncées sur la face inférieure des feuilles. Les attaques précoces favorisées par la chaleur (optimum à 21°C) et la sécheresse peuvent générer des pertes de rendement de 5 à 12 q/ha. La rouille peut être contrôlée par un traitement fongicide dès l’apparition des premiers symptômes.

 Rouille protéagineux

L’oïdium

L’oïdium favorisé par des températures élevées (optimum à 23°C) et de fortes hygrométries est surtout présent dans le sud de la France. Il se reconnaît à son feutrage blanc sur les organes aériens qui n’est toutefois que peu nuisible (mycélium superficiel). Les semis de pois de printemps en décembre ou janvier sont moins attaqués par l’oïdium que les semis de février ou mars.

Oïdium sur protéagineux

Cliquez ici pour lire la suite de notre dossier.

Retrouvez toutes les informations sur les variétés du marché dans notre Guide des Semences.

LG vous conseille aussi