Tour d’horizons des maladies aériennes des protéagineux.

Cliquez ici pour lire la partie précédente de notre dossier.

 Le sclérotinia ou sclérotiniose

Elle se développe lors de printemps humides et sur des rotations avec des oléagineux. Les dégâts de jaunissement et dessèchement des parties aériennes (pouvant détruire des plantes) peuvent être impressionnants mais ne sont pas très préjudiciables (pertes maximales de 5 q/ha). Des sclérotes noirs se forment sur les parties malades, leur taille est voisine de celle d’un grain de pois.

 Le mildiou

Le mildiou se manifeste par un jaunissement de la face supérieure des feuilles et la présence d’un duvet gris sur la face inférieure. Favorisé par un temps frais (optimum à 6°C), peu ensoleillé et humide, il peut provoquer des pertes de rendement jusqu’à 20 q/ha mais sera fortement limité par un traitement de semences adapté (Wakil), et le choix d’une variété résistante.

Retrouvez toutes les informations sur les variétés du marché dans notre Guide des Semences.

LG vous conseille aussi