Protéagineux

Identifier les maladies des protéagineux

Identifier les maladies des protéagineux
Afin de mener à bien sa culture, il est important d’identifier toutes maladies s’attaquant à celle-ci pour être en mesure de réagir. Tour d’horizons des maladies aériennes des protéagineux.

Le botrytis ou pourriture grise

Elle se développe à partir de la floraison les années chaudes (15 à 20°C) et humides, ce qui arrive tous les 4 à 5 ans. Sur les pois, la pourriture « entre » par les fleurs fanées, puis les feuilles, les tiges et les gousses, provoquant un mauvais remplissage des grains, des avortements de gousses et jusqu’à la mort du pied. Les pertes de rendement peuvent atteindre 20 q/ha. Le botrytis est favorisé par une densité de végétation élevée et la verse.

Les années à risque, la protection fongicide doit être déclenchée en préventif, car les produits n’ont pas d’action curative.

Pour les féveroles, le botrytis n’est pas une « pourriture » mais se présente sous la forme de nombreuses petites tâches brun-chocolat, dispersées sur les feuilles et ne provoque pas de dégâts sur les gousses et les graines.
Botritys sur pied protéagineux
Botritys sur feuille protéagineux

Le sclérotinia ou sclérotiniose

Elle se développe lors de printemps humides et sur des rotations avec des oléagineux. Les dégâts de jaunissement et dessèchement des parties aériennes (pouvant détruire des plantes) peuvent être impressionnants, mais ne sont pas très préjudiciables (pertes maximales de 5 q / ha). Des sclérotes noirs se forment sur les parties malades, leur taille est voisine à celle d’un grain de pois.

Le mildiou

Le mildiou se manifeste par un jaunissement de la face supérieure des feuilles et la présence d’un duvet gris sur la face inférieure. Favorisé par un temps frais (optimum à 6°C), peu ensoleillé et humide, il peut provoquer des pertes de rendement jusqu’à 20 q / ha mais sera fortement limité par un traitement de semences adapté (Wakil), et le choix d’une variété résistante.

L’ascochytose ou anthracnose

Il s’agit de la maladie la plus fréquente et la plus préjudiciable aux pois et aux féveroles d’hiver. Provoquée par des champignons Aschochyta, des ponctuations noires ou des lésions beiges à bordure foncée (type « brûlure de cigarette ») apparaissent sur les feuilles et les gousses. Ces dégâts peuvent provoquer des pertes de rendement jusqu’à 25 q / ha et des grains tachés. Les attaques surviennent dans des conditions de printemps humides et assez chauds (15 à 20°C). L’anthracnose est favorisée par les semis précoces, les excès de végétation, les floraisons longues et surtout les pluies fréquentes. Elle peut être contrôlée par un traitement de semences puis par l’application d’un fongicide dès l’apparition des symptômes.

Anthracnose protéagineux
Anthracnose protéagineux

La rouille

Très préjudiciable pour les féveroles, elle est surtout présente en zones continentales comme la Champagne crayeuse. Elle se manifeste par des tâches brunes foncées sur la face inférieure des feuilles. Les attaques précoces, favorisées par la chaleur (optimum à 21°C) et la sécheresse peuvent générer des pertes de rendement de 5 à 12 q / ha. La rouille peut être contrôlée par un traitement fongicide dès l’apparition des premiers symptômes.

Rouille protéagineux

L’oïdium

L’oïdium, favorisé par des températures élevées (optimum à 23°C) et de fortes hygrométries, est surtout présent dans le sud de la France. Il se reconnaît à son feutrage blanc sur les organes aériens, qui n’est toutefois que peu nuisible (mycélium superficiel). Les semis de pois de printemps en décembre ou janvier sont moins attaqués par l’oïdium que les semis de février ou mars.

oïdium protéagineux Lire égalementL'aphanomycès, une maladie inféodée à la parcelle
Retrouvez toutes les informations sur les variétés du marché dans notre Guide des Semences consultable gratuitement sur Mes services LG.

Découvrez nos variétés de protégineux

Conseils culture

Lutter contre les ravageurs aux stades jeunes c’est protéger son rendement

Lutter contre les ravageurs aux stades jeunes c’est protéger son rendement

Comment bien choisir sa variété de tournesol ?

Comment bien choisir sa variété de tournesol ?

Récolte maïs fourrage : définir le bon stade pour se lancer !

Récolte maïs fourrage : définir le bon stade pour se lancer !