Culture du Tournesol, tout savoir sur le semis du Tournesol

Quels leviers actionner pour un semis réussi ?

Quels leviers actionner pour un semis réussi ?

Assurer une levée rapide et homogène pour limiter les dégâts de ravageurs, et maîtriser le peuplement pour conserver tout le potentiel de rendement, tels sont les enjeux majeurs du tournesol. Il est donc capital de soigner la première phase du cycle de culture : l’implantation ! Retrouvez tous les leviers agronomiques à actionner pour un semis réussi.

Quels leviers actionner pour un semis réussi ?

L’implantation est une étape capitale pour la réussite de la culture de tournesol. Il existe différentes étapes essentielles à ne pas négliger pour réussir son semis de tournesol. Le premier concerne le lit de semences. Soigner son lit de semence permet une émergence rapide et uniforme des plantes. Et également, un développement rapide de la racine pivot pour une meilleure alimentation hydrique et minérale et une plus grande résistance à la verse.

Ensuite arrive le travail du sol, l’objectif étant d’obtenir une levée régulière et homogène du tournesol. Pour ce faire, il faut simplifier ses travaux avant implantation. Pour terminer, il faut vérifier son semoir pour réussir son semis et adapter l’écartement et la densité à la variété de tournesol. Le choix d’un écartement et d’une densité adaptés à la parcelle permet d’assurer un peuplement régulier en compensant les pertes de pieds.

Quand semer son tournesol ?

La date de semis de votre tournesol doit être adaptée à la variété dans votre bassin de production, l'objectif étant avant tout d'obtenir une levée rapide et régulière des plantes. Pour ce faire, il est important d'attendre que le sol soit suffisamment réchauffé (8 °C) et ressuyé pour éviter tout risque de mildiou. Pour les variétés de tournesol oléiques, il faut éviter les dates de semis trop tardives, car la teneur en acide oléique est réduite sous l'effet des températures basses après la floraison.