La fertilisation des Fourragères

Prévoyez les stades clés de la conduite de votre prairie !

Prévoyez les stades clés de la conduite de votre prairie !

Avec l'Outil d'Aide à la Décision accessible dans Mes Services LG, définissez vos dates d'intervention, aux différents stades clés de vos prairies, en fonction de leur propres caractéristiques.

L’azote : élément essentiel pour la production fourragère

Les plantes de vos prairies ne peuvent pas se passer d’azote qui leur est tout simplement vital. C’est en partie grâce à lui que la croissance des plantes est possible : il favorise la pousse et le développement de leurs parties aériennes.

L’azote fait partie des éléments accessibles sous différentes formes : 

  • dans le sol par la minéralisation de sa matière organique

  • grâce aux légumineuses (associées aux graminées) qui aide à la fixation de l’azote atmosphérique

  • grâce à l’apport de matières organiques tels que les engrais de ferme (fumier, lisier, compost…) ou encore la restitution des animaux au pâturage

Lire égalementPourquoi la fertilisation azotée ? - Interview de Pierre-Vincent PROTIN, Arvalis – Institut du végétal

Pourquoi et quand l’apport d’azote est-il réalisé sur prairie ?

L’apport d’azote sur le sol de votre culture, s’il n’est pas accessible via les 3 formes citées dans le paragraphe ci-dessus, pourra être nécessaire sous forme d’engrais minéral. Cette fertilisation permettra à vos prairies de démarrer plus vite en sortie d’hiver.

De plus, cet apport sera un véritable atout pour augmenter votre production de fourrage mais aussi améliorer sa qualité car sa teneur en MAT sera plus importante (attention toutefois à la digestibilité du fourrage qui, elle, diminue).

Mais pour être efficace sur votre culture, cette fertilisation doit être réalisée au bon moment !

L’engrais de ferme : effets des éléments N, P et K sur vos cultures

Les engrais NPK sont les éléments fertilisants suivants : azote, phosphore et potassium. Ils se retrouvent naturellement dans les effluent d’élevage qui constituent les engrais dits « de ferme » (fumier et lisier). Et, s’ils sont bien valorisés sur prairie, ils permettent souvent de réduire l’épandage de substances chimiques sur le sol et les cultures. Pour définir la composition moyenne en azote, phosphore et potasse contenu dans les différents types de lisiers et fumiers, cliquez ici !