Le semis du maïs grain

Préparer son lit de semences

Une préparation de sol soignée contribue à la réussite de la culture du maïs grain. L’état du sol au moment du semis aura un impact sur l’implantation des plantes et sur le rendement final.

Un lit de semences de qualité est donc primordial ! Assurer un bon contact entre la terre et la graine, favorise :

  • Une levée rapide et uniforme des plantes
  • Un développement rapide du système racinaire, permettant une meilleure alimentation en eau et une plus grande résistance à la verse.

Semer son maïs grain à la bonne date

La date de semis doit se déterminer sur un sol réchauffé et ressuyé pour garantir une levée rapide et éviter le risque de compactage.

Selon l’institut du végétal Arvalis, l’offre en températures plus importante en semis précoce (début avril) permet de sécuriser la date de récolte, voire de valoriser une variété un peu plus tardive pour bénéficier d’un potentiel de rendement supérieur. L’autre atout des semis précoces, c’est une floraison plus précoce qui peut permettre l’esquive d’un stress hydrique estival.

Choisir la bonne densité et profondeur de semis

Le choix de la densité de semis se détermine en fonction de la précocité de la variété à la floraison et du potentiel de rendement de la parcelle de maïs grain. Tout comme en fourrage, le nombre de pieds levés est la première composante du rendement. Pour cela, il faut ajuster la densité de semis en fonction des risques de pertes lors de la levée. Concernant la profondeur de semis, il est possible de la raisonner en fonction de l’humidité des différentes couches du sol et de sa préparation. La profondeur optimale pour est d’environ 4 cm (+ ou - 1 cm).