Face à l’évolution du contexte économique et réglementaire, de nouveaux modes de production voient le jour. LG Semences a testé l’implantation de micro-trèfle blanc en couvert (semi-)permanent dans le maïs.

Les légumineuses sont des plantes dont les bénéfices agronomiques ne sont plus à démontrer : amélioratrices de la structure du sol, elles restituent également à la rotation l’azote atmosphérique de l’air capté lors de leur développement végétatif. Certaines espèces sont d’excellentes plantes compagnes, du colza notamment.

Le trèfle blanc a tout son intérêt si l’on recherche un couvert permanent ou semi-permanent, non gélif.  LG Semences propose le micro-trèfle blanc PIPOLINA, une variété qui répond à cette demande spécifique : avec une biomasse inférieure à un trèfle dit « nain », PIPOLINA n’est pas adaptée en utilisation fourragère. C’est une variété très couvrante pour limiter le salissement et très peu compétitive vis-à-vis d’une culture principale. Sélectionnée initialement pour incorporer dans les gazons, elle est idéale en association avec le maïs, le tournesol, le colza, ou encore l'enherbement des vignes et vergers.

Deux essais ont été menés en 2016 et 2017 en Bretagne dans le cadre d’une rotation maïs/blé, ayant plusieurs objectifs :

  • Tester différents modes d’implantation de PIPOLINA sous couvert de maïs
  • Vérifier qu’il n’y ait pas de compétition pour la culture de maïs en cours
  • Mesurer les reliquats sortie hiver pour le blé à suivre. 

 

Résultats des essais

Implantation du micro-trèfle blanc PIPOLINA :

Afin de bénéficier de bonnes conditions d’implantation et pour favoriser le contact sol/graine, il est recommandé de semer PIPOLINA au moment du semis de maïs. Le semis de micro-trèfle au stade 5-6F du maïs est hasardeux et est très dépendant des conditions climatiques. De plus, le sol aura eu tendance à se refermer par effet de battance, limitant ainsi l’enracinement du micro-trèfle à cette date.

Capture_fermes_lg_progres_pipolina_graphique_v2

La dose de semis de 2 kg/ha est tout à fait appropriée pour assurer une population de plantes suffisante à la colonisation du sol, grâce au fort pouvoir stolonifère de PIPOLINA.

Désherbage :

L’implantation d’un couvert de légumineuses dans le maïs induit une contrainte liée à l’utilisation de désherbants sélectifs. Dans les deux essais conduits avec le micro-trèfle, le programme de désherbage en un passage de post-levée associant les deux matières actives Sulcotrione et Pyridate ont donné satisfaction (utilisation selon la réglementation en vigueur), malgré un spectre d’efficacité réduit par rapport à un programme spécifique maïs. L’association d’une légumineuse compagne du maïs doit être réfléchie selon la flore adventice en place et à éviter dans les parcelles à flore difficile.

La couverture du sol par le micro-trèfle a permis de maîtriser significativement le re-salissement des parcelles survenu suite aux épisodes pluvieux de juin et juillet, contrairement à la modalité sans couvert (- 15 % d’adventices à la récolte).

Capture_fermes_lg_progres_tableau_pipolina_v2
   

Rendement du maïs :

Dans les deux essais, aucune compétition du couvert de micro-trèfle induisant une perte de rendement sur le maïs n’a été observée : - 2 % de rendement grain en 2016 et + 2 % de rendement grain en 2017.

En 2016, un trèfle blanc intermédiaire (type fourrager) a été comparé à PIPOLINA. Celui-ci a induit une perte significative de 9 % sur le rendement du maïs, du fait d’une biomasse aérienne et racinaire très développée et trop concurrentielle avec la culture de maïs.

Conclusion : ce qu'il faut retenir

Selon les conditions de l’année, un gain de reliquat azoté de 5 à 20 u N/ha peut être observé en sortie hiver, au bénéfice directe de la céréale à suivre et de sa teneur en protéine.  Le gain sur le blé est de + 6.5 % de rendement en comparaison de la même situation en l'absence de couvert (Arvalis) dans de bonnes conditions. Pour cela, il faut que le couvert de PIPOLINA se développe à la suite de la récolte du maïs (1 à 2 t MS/ha attendues à l'entrée hiver) et qu'il soit régulé suffisamment (voire détruit) au moment de la floraison du blé. Il en est de même pour le gain en protéines de + 2 % (Arvalis).

fermes_lg_progres_photo_pipolina

Réagissez et partagez vos remarques et vos expériences avec l'équipe LG Semences en cliquant ici.

LG vous conseille aussi