La protection du maïs ensilage

Fil Rouge

Fil Rouge

Toute l'actualité des systèmes fourragers, maïs fourrage et fourragères réunie dans l'édition nationale semestrielle de votre nouveau numéro Fil Rouge Élevage. Découvrez les interviews d’agriculteurs, professionnels indépendants et experts LG sur des sujets d'actualité pour vous apporter les informations dont vous avez besoin dans votre quotidien d'éleveur.

Protection du maïs fourrage

Protéger au mieux ses cultures de maïs fourrage est essentiel pour s'assurer une bonne production destinée à l'alimentation de son élevage. La plante peut-être plus ou moins vulnérable à certaines maladies et/ou certains insectes suivant son stade de développement. L'application de traitement peut donc parfois être nécessaire, toujours dans le respect de la Règlement en vigueur afin de ne pas détériorer le sol et l'eau des nappes phréatiques.

Avant de penser à appliquer un traitement sur ses cultures, veillez à sélectionner une variété de maïs fourrage qui répondra le mieux aux besoins et contraintes de votre parcelle (suivant votre situation géographique, votre type de sol...). Pensez notamment aux variétés de maïs à excellente vigueur de départ, qui se développent bien plus vite que les autres, à un stade critique où la plante n'est pas en mesure de se protéger. Grâce à cette croissance rapide, elle sera plus robuste face aux attaques d'insectes, et moins sensible aux adventices car elle couvrira plus rapidement les inter-rangs.

Comment bien conserver le fourrage dès la récolte ?

Après avoir cultivé et récolté votre maïs fourrage, assurez-vous de bien le protéger dans le silo pour offrir suffisamment d'aliments à votre élevage. Une bonne conservation commence par la détermination du bon stade de récolte du maïs, on vous dit tout iciEn effet, c'est à 32 % de MS (Matière Sèche) plante entière - soit la période optimale de récolte du maïs fourrage à destination des vaches laitières pour obtenir le meilleur rendement lié à la qualité nutritive du maïs - que la conservation sera la plus efficace.

Ensuite, le chantier de confection du silo doit être préparé en amont : nettoyage du silo et du sol aux alentours de celui-ci, vérification de chaque équipement et matériel (film et bâche de qualité, non troués...). Tout ce travail vous permettra de constituer un stock fourrager de qualité.